Citations

 

" Au Japon, on n'étudie pas un art pour l'amour de l'Art, mais pour les clartés spirituelles qu'il dispense.
Si l'Art s'arrête à la forme extérieure, s'il ne conduit pas aux profondeurs essentielles, autrement dit s'il ne devient pas une forme de spiritualité, le japonais ne l'estime pas digne d'être étudié."

 Daisetsu Teitaro Suzuki


 

 « La phytothérapie chinoise, l’acupuncture et le Shiatsu sont des formes naturelles et globales et la caractéristique la plus importante et fondamentale de toutes ces méthodes est la « différenciation des syndromes » (le diagnostic de déséquilibre des méridiens) utilisées pour décider du traitement le plus efficace pour un sujet donné »

Shizuto Masunaga

 

 

« L ‘âme du Shiatsu est semblable à l’affection maternelle ; la pression des mains fait jaillir la vie. »

Toru Namikoshi

 

 

« Il faut partager son savoir avec tous les hommes afin de bâtir une société meilleure. »

Toru Namikoshi

 

 

« L’objectif des exercices de Do-In traditionnels ne consiste pas uniquement à imiter des animaux (note : il s’agit ici des mouvements de Chi Kong) ou à contrôler les mouvements de différentes parties du corps. Son véritable but est de déplacer l’ensemble du corps à l’unisson d’une image mentale qui capte la qualité de ce mouvement. »

Shizuto Masunaga

 

 

« Ce qui importe vraiment pour les malades, ce n’est pas que chacun de leurs symptômes disparaisse, mais que leur santé soit rétablie dans son ensemble. »

Shizuto Masunaga

 

 

« La démarche orientale vers la santé a toujours consisté à augmenter la vitalité et à prévenir la maladie plutôt que lutter contre la maladie une fois attrapée. »

Shizuto Masunaga

 

 

« la chose la plus importante à savoir, est que la douleur ou les problèmes physiques qui surviennent dans une partie du corps et qui sont le résultat final des déséquilibres ne sont pas exclusivement liés à cette partie. Aussi ne devriez-vous pas trop vous axer sur le soulagement de ce seul problème. »

Shizuto Masunaga

 

 

« La circulation du Ki est toujours meilleure lorsqu’on est complètement détendu et que l’esprit n’est pas attaché à quelque chose. Mais les simples repos et détente ne suffisent cependant pas pour modifier les équilibres car le modèle de tension induit par notre style de vie à tendance à nous maintenir dans la même condition et que les ajustements nécessaires à notre type particulier ne sont pas faits. »

Shizuto Masunaga

 

 

« à la suite de longues études et réflexions, je suis arrivé à la conclusion que les racines du Shiatsu peuvent remonter jusqu’au Do-In et à l’Ankyo de la Chine ancienne et que la raison pour laquelle ces exercices occupent une place centrale au sein de toutes les thérapeutiques en Chine est leur rôle dans la découverte des méridiens.

Shizuto Masunaga 

 

 

« Pour utiliser notre corps de la façon la plus efficace en Shiatsu, il est nécessaire d’entraîner notre corps par certains exercices. Ces exercices doivent nous enseigner à nous détendre avec le mouvement. Ce qui est important à apprendre, c’est de découvrir la posture qui nous permet de n’utiliser que le minimum de force et de garder une posture, notre poids réparti naturellement. »

Keiko Masunaga

 

 

« Jadis, les chinois disaient que les gens qui étaient prêts à mourir ne respiraient que par le nez, tandis que les personnes malades respiraient par les épaules et les gens ordinaires respirent par la poitrine. On disait des sages qu’ils respiraient par le ventre (note : c'est-à-dire le hara) et des maîtres qu’ils respiraient par la plante des pieds (note : par le premier point du méridien de la fonctions des Reins). »

Shizuto Masunaga

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×